Les États-Unis se sont engagés à mettre fin à la violence persistante au Cameroun

Partagez l'infos...

Ce lundi 07 Juin , le secrétaire américain Anthony Biden a dit restreindre les visas des personnes impliquées dans les violences au Nord Ouest et au sud Ouest . » Les États-Unis se sont engagés à mettre fin à la violence persistante au Cameroun et à soutenir le peuple camerounais. A partir d’aujourd’hui, nous imposons des restrictions de visas à ceux qui sont contre la pacification des régions anglophones du Cameroun » dixit Anthony Blinken . À la lecture de ce Tweet, le chef de la diplomatie américaine donne clairement la position de son pays sur la question de la crise anglophone. Pour les USA , le Cameroun est un et indivisible voilà pourquoi il dit « soutenir le peuple camerounais  » . pour le pays de l,Oncle Sam il n’existe pas d, » ambazonie ». Mais de vulgaires bandit qui sèment la désolation et l’ horreur dans le NOSO instrumentalisés par de dangereux prébendiers logés dans plusieurs pays y compris le sien.

Qu,est ce qui a changé ?

Le président Paul Biya, grand manoeuvrier de la diplomatie internationale a mis en route depuis 5 ans aujourd’hui un.plan clair visant à convaincre certains de ses partenaires internationaux de premier plan qui traînaient le.pas quand aux exactions séparatistes . Certains ont tout d,abord cru à une crise autonomiste. Mais avec le temps et la tournure qu’ont pris les événements, progressivement plusieurs pays au premier rang desquels le Nigeria et les Usa ont commencé à se rendre compte de la pertinence du pouvoir de Yaoundé sur cette question. Le Nigeria a depuis 2017 fait arrêté et extradé le leader de cette nebuleuse avec 46 de ses complices . Les usa quand à eux sous administration Trump ont tout d,abord traîné le pas en demandant au Cameroun de rentrer au fédéralisme. A la suite de l,Election présidentielle d’Octobre 2018 convaincu de la victoire du RDPC qui prônait le caractère unitaire décentralisé du Cameroun sur le SDF qui prônait le fédéralisme, le pays de Biden a commencé à se ranger du côté de la volonté du peuple camerounais souverain et maître de son destin. Le Grand Dialogue qui a suivi en fin septembre 2019 et connu l,onction internationale de l,ONU assorti de ses résolutions a permis aux Yankees de se placer désormais du côté de Yaoundé. Avec l,arrivée de Biden au pouvoir et ce malgré les divergences sur la perception de l,homosexualité entre Washington et Yaoundé, les deux pays semblent aujourd’hui s,accorder sur la question de la crise sécuritaire qui sévit dans les régions anglophones du Cameroun.

Les Usa ne sont pas les seuls .

Outre les pays comme le Nigeria, la Chine , la Russie et désormais les Usa , des pays jadis hostiles à soutenir Yaoundé dans son élan de pacification des régions anglophones se sont ravisés. C’est aussi le cas du Canada qui a mis en juin 2020 une somme de 3 milliards de Fcfa ( 5 millions de dollars US) pour soutenir la reconstruction des regions anglophones suivant le plan de reconstruction défini par le chef de l’État camerounais et conforme aux résolutions du Grand Dialogue National en la matière. C,est donc une étape décisive qui s’amorce pour la fin de cette crise qui a trop duré du fait des positions divergentes des partenaires clé du Cameroun pas toujours favorable aux intérêts du peuple camerounais. Mais connaissant la grande sagesse qui structure les agissements du président camerounais Paul biya , il était devenu évident qu,il trouverait un compromis avec ceux ci au nom des hauts intérêts de son peuple qu’il aime tant. Le Mendiant la paix vient une fois de plus d’engranger une victoire importante pour le retour définitif de la paix dans les régions Nord Ouest et Sud Ouest . Le jours à venir seront donc difficiles pour les financiers des violences des populations de ces regions logés en Occident.

Proposé par : Bertin METSENGUE

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *