𝐂𝐨𝐦𝐦𝐞𝐫𝐜𝐞 𝐚𝐦𝐛𝐮𝐥𝐚𝐧𝐭 : 𝐋𝐞𝐬 𝐞𝐧𝐟𝐚𝐧𝐭𝐬 𝐬𝐨𝐧𝐭 𝐯𝐞𝐧𝐝𝐮s 𝐦𝐨𝐢𝐧𝐬 𝐜𝐡𝐞𝐫𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐜𝐞𝐫𝐭𝐚𝐢𝐧𝐬 𝐩𝐚𝐫𝐞𝐧𝐭𝐬.

Partagez l'infos...

voici encore les vacances, moment où les enfants sont « libres » et peuvent se reposer après une longue et lourde année scolaire, les parents peuvent souvent leurs trouver des occupations question de se rendre utiles ou de découvrir d’autres horizons. ces occupations sont variées et diverses, certains parent optent de plus en plus pour le commerce ambulant, mais ceci n’est pas sans risque. On peut donc se demander si la situation financière de certaines familles justifie le risque que les parents .courent en envoyant leurs enfants d’un âge très bas dans les rues. Le « gain » financier est-il à la hauteur de la sécurité et la santé physique/mentale de l’enfant?

Cet après midi au lieu dit descente SNI à Yaoundé, au environs de 10h, une fillette de moins de 12ans a faillit être renversée par un taxi qui heureusement n’était pas en vitesse, la petite fille laissa donc tomber son petit plateaux qui n’avait pas plus de 20 noix de cola « bitter cola » cette scène a provoqué la colère et la désolation de tous les acteurs présents, la fillette déclarait avoir été envoyée par sa maman, et qu’elle le fait chaque jour depuis deux semaines pratiquement. ces enfants qui vendent dans la rue sont de plus en plus nombreux, malgré la loi qui interdit le travail des enfants au Cameroun. les véhicules peuvent bien les esquiver, mais malheureusement les accidents de circulations ne sont pas le seul danger auquel ses enfants sont livrés, la sociétés est devenue de plus en plus perverse et malsaine. Les enlèvements d’enfants pour exploitations sexuelles, esclavagistes et exotériques sont courants, on ne peut pas livrer son enfants à la nature et avoir l’esprit tranquille.

Les enfants ont toujours été mis en contribution pendants les vacances, ce n’est pas un fait nouveau ni étrange, mais les tâches qui leurs sont attribuées doivent prendre en compte leur vulnérabilité, due à leurs âges, ils sont faibles, ils sont naïfs et crédules, il faut donc les occuper les rendre productifs à la limite des dangers et risques. Il y a des risques partout, on me dira, mais sachons prendre des mesures de protections pour nos enfants quelque soit la situation difficile que nous pouvons vivre. Cher parents je sais que vous aimez fort vos enfants, et c’est dans cette logique que vous êtes invités à les protéger et éviter de les exposer à des dérives qui peuvent être fatales.

Akono Ze descartes

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *