CAMEROUN/REGIONALES 2020 : POURQUOI LE NOUN DOIT PLEBISCITER LE RDPC ?

Partagez l'infos...

Le 06 Décembre prochain, les 277 conseillers municipaux iront aux urnes pour choisir leurs 07 conseillers régionaux pour un mandat de 05 ans. L’électorat est constitué de 75 conseillers municipaux contre 202 pour l’UDC exclusivement donc un duel se prépare entre le parti au pouvoir avec celui du regretté Adamou NDAM NJOYA fils du terroir.

L’OUEST, UN DES GRANDS BASTIONS DU RDPC.

Globalement, le RDPC est logiquement favori de cette élection dans la région de l’Ouest. Avec ses 882 conseillers sur les 1216 existant le parti du flambeau fait figure de tête de proue dans la région du soleil couchant. Néanmoins plusieurs partis sont représentés par des élus, le SDF 61 conseillers ; l’UDC 202 conseillers, le MCNC 18 conseillers et l’UMS 53 conseillers. Mais cela n’est pas du genre à compromettre la victoire finale du RDPC.

 LE SDF UN PARTI ABSENT –PRESENT DANS LES REGIONALES

Le Social Démocratic Front- SDF de John FRU NDI avait pratiquement neutralisé le RDPC dans la MIFI avec ses 61 conseillers contre 66 pour le RDPC. Ces conseillers sont membres de l’électorat dans la mifi . Ils devront donc accomplir leur devoir citoyen  et voter activement. Mais pour qui ?certainement pour le compte du RDPC qui dans tous les cas est déjà techniquement vainqueur pour le bien de la MIFI, il serait judicieux pour ces élus du peuple de voter utile. Et se serait normale. Dans le cadre des sénatoriales de 2013, le  RDPC alors disqualifié à l’Ouest a choisi voter le  SDF alors même qu’il n’y avait aucune alliance entre les deux partis politiques. Le RDPC attend donc le retour de l’ascenseur  dans la MIFI.

Le NOUN doit plébisciter le RDPC.

Les 202 conseillers issus de l’UDC devraient logiquement voter les listes du RDPC. En clair la présence de 07 conseillers UDC sur 70 que comptera le conseil régional de l’Ouest sera de la pure figuration. En sommes, le NOUN serait alors marginalisé du fait de sa présence minoritaire dans un conseil aux couleurs du RDPC. Pourtant, en donnant leur voix au parti du flambeau, le Noun a la chance de pouvoir se tailler une part active dans le développement local. Car il faut le dire c’est le programme majoritaire qui sera globalement voté c’est-à-dire celui des grandes opportunités à l’échelle régionale qui sera implémenté. Si d’aventure, si un autre courant entrait dans ce conseil, son programme serait dilué et le département d’origine en sera lésé. C’est pour ce faire que le caractère élu de la nation doit prévaloir sur l’appartenance à un parti politique pour le bien être des populations et pour donner une chance au développement local dans le Noun.

Simon Metsengue

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *