Massacres de Kumba : les condoléances de l’ONU

Partagez l'infos...

Hier, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale, François Louncény Fall, a été reçu par le Minrex, Lejeune Mbella Mbella.

Le ministre des Relations extérieures (Minrex), Lejeune Mbella Mbella, a reçu François Louncény Fall, représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale hier à Yaoundé. La visite du fonctionnaire onusien rentre dans le cadre de la Journée de deuil national commémorée au Cameroun le samedi 31 octobre dernier. Au cours de cet entretien, il a réaffirmé le soutien des Nations unies au gouvernement camerounais, ainsi qu’à toute la communauté nationale pour la paix et la stabilité. Il a même souligné que l’Organisation des Nations unies souhaite voir les auteurs de ces atrocités payer au prix fort, les vies ôtées à sept petits innocents le 24 octobre dernier à Kumba, dans le département de la Mémé, région du Sud-Ouest. « Nous avons saisi l’occasion pour réitérer les condoléances de l’Organisation des Nations unies au peuple camerounais, à la suite du massacre des enfants de Kumba. Les Nations unies considèrent cet acte comme brutal, insensé, impardonnable, le condamnons avons condamné avec une extrême sévérité. Et nous souhaitons que les investigations soient menées pour traduire les auteurs de ces crimes devant la justice », a-t-il déclaré.
Les deux personnalités ont ensuite passé en revue la crise socio-politique qui plombe malheureusement la vie dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Dans cette perspective, François Louncény Fall a loué les efforts entrepris par le gouvernement pour que la vie retrouve son cours normal dans cette partie du pays, et par extension à la région de l’Extrême-Nord. Des efforts de stabilisation et de relance économique visibles à travers les différents plans. Notamment : le Plan présidentiel pour la reconstruction et le développement pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, l’attribution d’un statut spécial auxdites régions et les Centres de désarmement et de réintégration des ex-combattants. 
Actualité oblige, avant de se séparer, Lejeune Mbella Mbella et son hôte ont abordé les questions liées à la pandémie du coronavirus. Sur ce plan, le diplomate onusien a exprimé sa satisfaction quant aux résultats obtenus grâce au plan de riposte implémenté par les pouvoirs publics. Il a, par ricochet, exhorté les autorités camerounaises « à plus de vigilance et de continuer à imposer les mesures-barrières aux populations ». D’autant plus que la pandémie reprend de l’ampleur dans d’autres continents. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *