CAMEROUN : AFFAIRE NEO INDUSTRY / VALLÉE DU NTEM , PUREMENT ÉCONOMIQUE

Partagez l'infos...

Inauguré en mars 2019 par le premier ministre chef du gouvernement , Chief Dion Ngute qu, accompagnait un parterre de membres du gouvernement, l’usine de transformation locale des fèves de cacao de kekem dans le Haut kam à l,Ouest Cameroun s,inscrit dans la logique du plan d, industrialisation du Cameroun tel qu, énoncé dans le plan d,action du programme de société du président Camerounais Paul Biya et martelé lors de son adresse à la nation le 31 Décembre 2018.  » Il conviendrait en priorité d, appliquer la transformation de nos matières premières … » Dixit Paul Biya .

Le rôle joué par l,État !

Pour y arriver les promoteurs de Neo- Industry avaient besoin de 54 milliards de FCFA . l,État pour sa part a fait une exonération d,impôts et une dotation de 1,2 milliards de FCFA . C,est ainsi que l,Usine a pu se mettre en place avec la conjugaison des efforts publics-privés depuis 2016. La présente usine, fierté du Cameroun a une capacité de transformation par an de 32000 tonnes de Cacao . Avec une production de 26000 tonnes de produits dérivés notamment le beurre de cacao dont le kg se vend à 16400fcfa( 25€) ,la poudre de cacao à 6550fcfa/kg ( 10€)pour ne citer que ceux-là. En termes d,emplois ladite usine offre 825 emplois directs et 2000 indirects .

Le faux pas du Ntem

L,État a suspendu l, exploitation des 33000 ha acquis de façon atypique par Néo industry dans la vallée du Ntem région du Sud Cameroun . En clair l, entreprise privée Camerounaise ambitionnait de produire lui même sa matière première . Pour des raisons de mauvaise procédure ayant causé des grincements de dents auprès des populations , l,État a été obligé de suspendre ladite acquisition. Cette démarche vise t,elle à tuer Néo Industry ? Bien sûr que non.

Comment l,État devra t,il procéder pour ravitailler Néo- Industry ?

Le Cameroun , quatrième producteur mondial de fève de cacao produit en moyenne 265000 tonnes de fève de cacao par an 26% seulement était transformé jusqu’à date . 74% exporté en fèves brutes . Ce qui est un gros manque à gagner . Du coup avec l, arrivée de Néo Industry , cette transformation devrait se situer à 38% et avec l, extension à moyen terme de l,usine cela va permettre au pays d,atteindre la barre de 51% de transformation . Jusqu,ici les exportations de cacao représentent 15% C,est à dire 462 Millards de FCFA avec la transformation à 51% cela devra permettre au Cameroun avec la même production d, avoisiner les 650 milliards de FCFA . Il est donc dès lors impératif que le gouvernement joue son rôle en mettant en place une filière dans laquelle Néo industry joue son rôle de transformation des fèves en produits dérivés et où un ensemble de Cooperatives agricoles le ravitaillent en fève . Il est important de savoir que la culture de cacao emploie 600 milles Camerounais . C,est donc une niche d, emplois quand on sait que jusqu,ici la rentabilité à l, hectare est de moins de 25% donc ce secteur a un besoin accrue en encadrement et en main d,oeuvre .

Affaire Néo industry/vallée du Ntem : purement économique et pas tribaliste

Le travail et l,argent détestent le bruit et la haine . Pourtant , les aigris et fanatiques du tribalisme lugubre et abject animent la toile depuis la survenue de cette affaire d, expropriation foncière dans la vallée du Ntem. Pour certains les Bamileké veulent nous » coloniser  » donc ce n,est pas possible pour d,autres on déteste les Bamileké c,est pour cela qu,on nous a refusé les terres . Ces affamés à longueur de journée publient des inepties de la sorte dans le but ultime de créer des tensions tribales qui n,ont rien à voir ici avec l,essor économique du pays . Ce qui est pernicieux est que certains partis politiques ayant perdu toute crédibilité tentent de promouvoir de tels Discours. Le Cameroun se fera avec tous ses fils et filles ou ne se fera pas du tout . Il n y a donc pas de place pour les tribalistes haineux ou pour le repli identitaire . Place à l, accélération de l, industrialisation de la filière Cacao au 237!

Simon Metsengue

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *