RAPPORT GENERAL SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D’URGENCE TRIENNAL

Partagez l'infos...

Au cours du Conseil Ministériel qu’il a présidé le 09 décembre 2014, le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA annonçait la mise en œuvre du Plan d’urgence triennal 2015-2017 pour l’accélération de la croissance économique (PLANUT).
Ce vaste programme d’investissements décidé par le Chef de l’Etat, pour l’accélération de la mise en œuvre du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), a pour finalité, le renforcement des performances de l’économie nationale et l’amélioration des conditions de vie des populations camerounaises.

Il se décline en un programme triennal d’investissements dans les secteurs tels que l’aménagement urbain, l’habitat, la santé, l’agriculture, l’élevage, les infrastructures routières, l’eau, l’énergie et la sécurité. Au total, neuf (09) Maîtres d’Ouvrages sont concernés par la mise en œuvre du PLANUT. Il s’agit du MINEPAT, du MINTP, du MINADER, du MINSANTE, du MINEE, du MINEPIA, du MINHDU, du SED et du DGSN.

Afin de garantir l’exécution harmonieuse de ce Plan, le Chef de l’Etat a créé par décret n°2014/575 du 19 décembre 2014, un Comité de suivi de la mise en œuvre du PLANUT, placé sous l’autorité du Premier MinistreChef du Gouvernement. Ce Comité dispose d’un Secrétariat Technique de suivi auquel a été greffé une Commission Spéciale de Passation des Marchés.

Le PLANUT est financé par les emprunts contractés par l’Etat auprès d’un pool bancaire local et des institutions financières internationales. A date, environ cinq cent soixante cinq milliards de Francs CFA (565 528 112 504)ont été mobilisés pour la mise en œuvre de ce PLAN. Cette enveloppe est répartie ainsi qu’il suit :

  • DEUTSCHE BANK S.A.E et CAIXABANK S.A,huit milliards cinq cent vingt huit millions cent douze mille cinq cent quatre(8.528.112.504FCFA, pour les travaux de construction d’un chaine d’abattage à Ngaoundéré et des entrepôts frigorifiques dans les villes de Yaoundé, Ebolowa, Kribi et Ngaoundéré ;
  • BGFI BANK CAMEROUN,cent milliards (100 000 000 000FCFA,pour les travaux de réhabilitation de certaines voiries des villes de Yaoundé et Douala ;
  • BANQUE ATLANTIQUE CAMEROUN, cent quatre-vingt-dix milliards (190 000 000 000FCFA pour les travaux de construction des logements sociaux et des Centres Hospitaliers de Référence, ainsi que la réhabilitation et le relèvement des plateaux Techniques des Hôpitaux Généraux de Yaoundé et Douala et du Centre Hospitalier et Universitaire de Yaoundé ;
  • ECOBANK CAMEROUN, trente-cinq milliards (35 000 000 000) FCFA, pour les travaux de construction des forages, adductions d’eau et postes de sécurité sur l’ensemble du territoire national ;
  • ICBC, cent quatre-vingt-deux milliards (182 000 000 000) FCFA, pour les travaux de construction de l’aménagement hydroélectrique de Bini à Warak ;
  • Cinquante milliards(50 000 000 000) ont été mobilisés par le Gouvernement sur le marché financier international (eurobons), pour engager les travaux de construction de deux axes de désenclavement dans chaque Région du pays, la construction des ouvrages de retenue d’eau et l’aménagement des périmètres hydro-agricoles dans les Régions septentrionales, ainsi que la construction de certains agropoles.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *